mardi - 22.mai.2018


be natural - NIF B70101464
politique de confidentialité
Vous êtes dans: News

Histoire de l'ardoise violette des Etats-Unis

L’ardoise rouge et l’ardoise violette sont des pierres particulièrement difficiles à travailler – pouvant abîmer les scies et autres équipements – mais offrant des couleurs riches et uniques entre autres par la présence d’hématite et d’oxyde de fer. On y trouve parfois même des tâches de vert : on parle alors d’ardoises “Mottled Purple” lorsque ces tâches sont fortement présentes.


 Les ardoises violette les plus courantes sont celles qui viennent du Nord du Pays de Galles (“Penrhyn Purple”). Leur couleur est cependant moins vive que celle du Vermont. Servant de ballaste dans les bateaux reliant le continent européen au continent américain au XIXeme siècle, il est posible de les trouver sur les toits de Charleston (Caroline du Sud), de Nouvelle-Orléans ainsi que sur les bâtiments des grandes villes de la côte Est des Etats-Unis. 

Les hommes de l’époque se sont mis à chercher de l’ardoise sur leur propre terre et ont découvert dans le Vermont. Nommée la “Vermont Purple”, cette ardoise est utilisée en petite quantité sur les toitures faites de diverses couleurs. Les plus connus sont faites de “Vermont Blend” : 25% de “Vermont purple”, 25% de “unfading Green” – une ardoise verte qui ne s’altère pas – et 50% de “Weathering Green”. 

L’une des carrières les plus connue au milieu du XIXeme siècle est la “Farnum Quarry”, située a Poultney dans le Vermont, et dirigée par William L. Farnum et fils. Cette carrière a produit une pierre avec un grain fin et d’une excellente qualité : 150 ans plus tard, certaines des toitures de cette région sont intactes !  

La “Vermont Purple” peut aussi être mélangée avec de la “Weathering Green” comme dans les carrières suivantes : “Davis and Robert Quarry” (1874), “Hooker Quarry” (1872). 

A ce jour, l’ardoise violette est extraite en toute petite quantité, la plupart du temps manuellement, et par seulement 4 ou 5 hommes. 

Pas un mois ne passe sans qu’une personne nous demande de l’ardoise “Vermont Purple”. Quelques-uns y ont cru, d’autres ont investi et certains cherchent toujours cette ardoise à la veine violette si célèbre. La demande est là mais pourra t-elle être satisfaite ?

 

December 2014 / Tim Underhill & Bob Williams

 

 

 

Partagez-le:
meneame digg delicious technorati google bookmarks yahoo blinklist twitter Facebook Facebook
haut de page

v02.15:0.02
GestionMax

Luis Galan